Les téléséries. L'historicité des communautés imaginaires

Boucher, François-Emmanuël; David, Sylvain; Prévost, Maxime, Les téléséries. L'historicité des communautés imaginaires, Éditions Nota bene, Études culturelles, 2016, 256 p.
Prix : 
28,95 $
ISBN : 
978-2-89518-528-4

Que peut la télésérie? Que peuvent des émissions comme Seinfeld, Mad Men, 24, The Sopranos, Six Feet Under, Enlightened, Le temps d'une paix, Spartacus, Star Trek, The Big Bang Theory ou The Walking Dead? Que disent-elles du présent, tant celui qu'elles mettent en scène que celui où elles furent produites et celui où on les regarde? Les auteurs de cet ouvrage collectif voient dans la série télévisée un objet idéal pour interroger l'imaginaire, pour mieux comprendre ce que notre société dit et pense d'elle-même. 

De par sa durée, s'étendant souvent sur plusieurs saisons, et par la pléthore de personnages et de situations qu'elle met en scène, cette forme d'expression serait, davantage encore que le cinéma ou le roman, auxquels on l'a souvent comparée, le lieu de représentation par excellence de l'éphémère, du quotidien. Il en découlerait une paradoxale mythologie, c'est-à-dire non pas un panthéon de figures héroïques hors de la portée du commun, mais un bassin de personnages ordinaires qui transcendent leur contexte initial pour alimenter les conversations, accompagner l'existence, fédérer une communauté éparse de téléspectateurs par les valeurs en partage de la fiction.

Avec des textes de François-Emmanuël Boucher, Geneviève Boucher, Pascal Brissette, Mélinda Caron, Sylvain David, David Décrie, Nicolas Gauthier, Sophie Marcotte, Maxime Prévost, Yannick Roy, Luc Vaillancourt et Audrée Wilhelmy.