Claude Vivier ou la machine désirante

Richard, Robert
,
Claude Vivier ou la machine désirante,
Éditions Varia
,
Musique
,
2017
,
204 p
.
Prix : 
24,95 $
ISBN : 
978-2-89606-080-1
Claude Vivier, compositeur méconnu au Québec, est né à Montréal en 1948. Il meurt assassiné à Paris en 1983. Il a fait ses études avec Gilles Tremblay et Karlheinz Stockhausen. Son œuvre – qui contient une quarantaine de titres – est inclassable, s’inspirant de ou bougeant à travers des époques très différentes de l’histoire de la musique, depuis le Moyen Âge jusqu’à la musique dite « spectrale » des années 1980. C’est une œuvre d’une grande originalité, qui a choisi la fuite hors des attentes ou des formes prévues et qui a cherché à délirer les continents, les langues, les peuples.
*
J’ai voulu interpréter l’œuvre de Claude Vivier, comme pourrait le faire un musicien. Mais au lieu d’opter pour le piano ou pour un instrument quelconque, j’ai cherché à la « jouer » avec des mots – des mots à caractère philosophique. Que veut dire « philosophique » ici ? Si je peux qualifier ainsi ma démarche, c’est pour une raison toute simple : à chaque pas, je questionne les outils (concepts ou notions) que j’emploie. Pour le reste, j’évite toute forme de jargon afin de pouvoir m’entendre avec tous sur ce qui doit toujours passer en premier : l’œuvre. 
 
R. R.
 

En librairie le 26 avril.