Auteur·e·s

( | A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

Gaétan Soucy est un romancier reconnu pour la profondeur et l'inventivité de son langage.

Brasseur-écrivain, Sébastien Ste-Croix Dubé est titulaire d’une maîtrise en études littéraires, gérant du bonheur à MaBrasserie, jeune père et vieux consommateur de culture populaire. Il écrit pour survivre aux accélérations bizarres de notre siècle. Et par passion. Il a publié La culture du divertissement. Art populaire ou vortex cérébral? (Varia, 2018).

Myriam Suchet est maître de conférences à la Sorbonne Nouvelle – Paris 3, où elle dirige le Centre d'études québécoises depuis sa création en 2012. Ancienne élève de l'École normale supérieure de Lyon, agrégée de lettres modernes, elle a mené une thèse de littérature comparée et de traductologie entre les universités Lille 3 (France) et Concordia (Montréal).

Simone Suchet a vécu au Québec de 1977 à 1984 où elle a travaillé comme enseignante, traductrice, journaliste et critique de cinéma. Elle a coécrit Le documentaire passe au direct (VLB éditeur, 2003). 

Anouk Sugàr détient un baccalauréat en arts visuels et une maîtrise en sociologie. Elle combine pratique artistique et écriture dans son travail de créatrice. Elle s’est longuement intéressée à la façon dont l’espace est habité et investi et a développé plusieurs propositions spatiales et réflexions quant à la façon dont il est aménagé.

Détentrice d’un doctorat en études littéraires, Katri Suhonen travaille au Département d’études françaises de l’Université Concordia à Montréal. Auparavant, elle a occupé le poste de maître de conférences à l’Université de Tampere (Finlande). Ses domaines de spécialité sont la littérature québécoise, l’analyse textuelle et la didactique du français

Robert Sylvestre a été actif dans les milieux de l’intervention communautaire et des droits de la personne. Un premier recueil, L’accès au cœur, est paru aux Éditions Triptyque en 2001, et un deuxième, Carnet de Miserabilis le Qibis, est paru en 2010, toujours chez Triptyque.

Pages