Auteur·e·s

( | A | B | C | D | É | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

Alain Boillat est professeur à la section d'histoire et esthétique du cinéma de l'Université de Lausanne. 

Antoine Boisclair enseigne la littérature au Collège Jean-de-Brébeuf. Il a publié aux éditions Fides une étude intitulée L'École du regard. Poésie et peinture chez Saint-Denys Garneau, Roland Giguère et Robert Melançon (Prix Gabrielle-Roy, 2009).

Isabelle Boisclair est professeure titulaire en études littéraires et culturelles à l'Université de Sherbrooke. Ses recherches portent principalement sur les représentations de l'identité sexe/genre et de la sexualité dans les textes littéraires.

 

Fervent lecteur des « petits » et des « oubliés », Luc Bonenfant poursuit des recherches sur le poème en prose et les genres brefs dans les littératures française et québécoise.

Historien et sociologue, Gérard Bouchard est professeur au département des Sciences humaines de l'Université du Québec à Chicoutimi. Directeur du Projet BALSAC, il est également titulaire d'une Chaire de recherche du Canada sur la dynamique comparée des imaginaires collectifs.

Mylène Bouchard est romancière et éditrice. Faire l'amour. Shakespeare, Tolstoï et Kundera est son premier essai littéraire. 

Vincent Bouchard est professeur à l'Université de l'Indiana (Department of French and Italian). 

François-Emmanuël Boucher est professeur titulaire et directeur du Département d'études françaises au Collège militaire royal du Canada. Il a, entre autres, publié La conjuration du Tertiaire. Une lecture de Philippe Muray (Presses de l'Université Laval, 2015), Les révélations humaines.

Marie-Pierre Boucher est détentrice d'un doctorat en sociologie de l'Université du Québec à Montréal. Elle a été professionnelle de recherche pour l'Institut d'Études internationales de Montréal (IEIM) et pour l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF). Elle est chargée de cours au département de sociologie de l'UQAM. 

Monique Boucher a terminé un doctorat sur l’imaginaire québécois au Centre de Recherches sur l’Imaginaire de l’Université de Grenoble III. Elle enseigne le français et la littérature au collège Ahuntsic depuis 1997 et est également chercheure associée à l’Université de Moncton.

 

Thomas Bouchet enseigne l’histoire du XIXe siècle à l’Université de Bourgogne (Dijon). Ses recherches actuelles portent sur les socialismes dits utopiques, sur les paroles d’excès en politique et sur les points de rencontre possibles entre histoire et littérature.

Patrick Boulanger, poète et romancier né en 1977, travaille dans son écriture les ambiguïtés, les blancs, les silences et les hésitations, parce qu’il croit profondément que ce qui est tu est aussi important que ce qui est dit.

Jacques Boulerice est né à Saint-Jean-sur-Richelieu en 1945. Poète et romancier, il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont Apparence (prix Québec-Paris), Débarcadère, Le vêtement de jade, Reliquaire, La mémoire des mots, Je ne sais plus pourquoi je veille et Un autre jour.

Sandria P. Boulianne est chercheuse postdoctorale à l'Institut d'études canadiennes de McGill. Musicologue spécialisée dans l'étude des musiques populaires, elle mène des recherches qui portent principalement sur l'histoire de l'enregistrement, de l'édition musicale et de la chanson canadienne-française de la première moitié du XXe siècle.

Lucie Bourassa est professeure de littérature à l'Université de Montréal. Dans une approche qui essaie de jeter les ponts entre poétique et phénoménologie, elle s'est d'abord intéressée à la question du rythme sur laquelle elle a fait paraître deux ouvrages: Rythme et sens, des processus rythmiques en poésie contemporaine (Balzac, 1993) et Henri Meschonnic.

Après avoir complété une maîtrise (2010) en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal, elle enseigne la littérature au cégep André-Laurendeau. Elle a reçu le prix André-Vanasse du meilleur mémoire en poésie pour Stand by, son premier recueil de poèmes, paru aux Éditions Triptyque en 2013.

Jean-François Bourgeault est professeur de littérature au Cégep de Saint-Laurent et membre du comité de rédaction des cahiers littéraires Contre-jour.

Économiste en finance et en affaires internationales, François Bourguignon a occupé jusqu’à tout récemment le prestigieux poste d’économiste en chef et de vice-président de la Banque Mondiale. Depuis octobre 2007, il est directeur de l’École d’Économie de Paris.

Originaire d'Auvergne en France où il fait ses études. Puis il enseigne à Paris, en Angleterre et en Allemagne. Dans les années soixante il vient s'établir à Québec. Après un doctorat à l'université Laval, il y enseigne jusqu'en 1994. En parallèle il suit une formation en psychologie analytique, dessine et peint, voyage et écrit.

Olivier Bourque habite Montréal. Ses textes ont été publiés dans diverses revues littéraires. Il a fait paraître trois recueils de poésie: La matérialité des mouvements (Écrits des Forges), Le temps malhabile et Sommeils (Triptyque). 

François Boutin Dufresne est économiste en finance et en affaires internationales.

Félix-Antoine Boutin est diplômé en interprétation de l’École nationale de théâtre de Montréal. À sa sortie de l’École en 2012, il fonde la compagnie Création dans la chambre pour laquelle il écrit et met en scène des spectacles se démarquant par la qualité de leur signature plastique et la force du langage symbolique utilisé.

Rachel Bouvet est professeure agrégée au Département d'études littéraires et au programme de doctorat en sémiologie de l'Université du Québec à Montréal. Spécialiste du fantastique, de l'exotisme et des théories de la lecture, elle a publié un essai intitulé Étranges récits, étranges lectures.

Emmanuel Bove (1898-1945) est un auteur français. Héritier ironique de René de Chateaubriand et d’Adolphe de Constant, contemporain admiratif de Giraudoux et de Proust, précurseur moderne de Sarraute et de Robbe-Grillet, il représente un jalon essentiel de l’histoire du roman, ce qu’on appelle aussi un incontournable.

Pages